Offcanvas Section

You can publish whatever you want in the Offcanvas Section. It can be any module or particle.

By default, the available module positions are offcanvas-a and offcanvas-b but you can add as many module positions as you want from the Layout Manager.

You can also add the hidden-phone module class suffix to your modules so they do not appear in the Offcanvas Section when the site is loaded on a mobile device.

Index de l'article

Kamayiti est allé rencontré pour vous kemi Seba Fara de la Tribu Ka un Ordre qui se dit avoir comme seul objectif défendre le peuple Kémite (le peuple noir).

 

Kamayiti – Qu’est ce que la tribu ka ?

 

Kemi Seba – Un "Ordre" afrocentrique d'hommes et de femmes noirs s'appuyant sur la spiritualité monothéiste africaine, à savoir le culte d'Aton, et qui n'a que pour seul et unique objectif de remettre le peuple dit "noir" là où il aurait du être, c'est à dire à la tête de l'humanité.

 

Kamayiti – Que souhaitez vous apporter à la communauté noire de France et ailleurs ?

 

Kemi Seba – Notre but est, non pas de nous intégrer à ce système leucoderme où le chaos règne, mais tout simplement de bâtir notre nation, et de gagner la guerre contre ce système occidentalo-sémite, qui maintient les nôtres en esclavage mental. Et cette nation, nous la bâtirons sur notre terre, le Grand Kemet, à savoir le GLOBE TERRESTRE.

 

Kamayiti – Vous étiez à la tête du parti kémite pourquoi ce changement radical, et qu’est ce qui à fait défaut ?

 

Kemi Seba – Cela fait partie d'une évolution logique. J'étais arrivé à un stade où j'avais besoin d'être en accord avec moi même. La spiritualité kémititique se faisait de plus en plus présente dans mon esprit. J'avais finis par comprendre que les raisons de notre oppression étaient D'ABORD SPIRITUELLES avant d'être physiques et économiques. D'autres, dans le PK pensaient que le problème n'était qu'économique et sociale, et qu'il fallait être moins radicale exactement comme les Panthers avant eux. J'avais donc deux choix, soit virer ceux qui avaient une vision d'après moi limitée du combat, ou alors, pari plus difficile, quitter un mouvement qui avait déjà sa petite réputation, pour agir en étant en accord avec mes convictions "religieuses". J'ai opté pour la deuxième solution.

 

Sur le coup, certains m'ont pris pour un fou, pensant que je ne réussirais pas ce défi, exactement comme le jour où à 18 ans, j'avais décidé de quitter les Blacks Muslims pour construire ce que à l'époque je pensais être plus juste.

 

Malheureusement pour eux, le temps m'a donné raison. Le PK après mon départ, et malgré que mes détracteurs aient tenté de le faire vivre avec leur optique économique et plus lisse n’est PLUS, alors que le mouvement que j'ai fondé, la Tribu KA est considéré par beaucoup comme désormais le mouvement de référence sur le domaine spirituelle et activiste, et co mpte du point de vue effectif un nombre de sympathisant que le défunt PK n'a jamais connu.

 

Kamayiti – Comment faut-il s’appeler : noir, renoi, afro, afro - antillais, domien, black, kebla, etc., etc. … ?

 

Kemi Seba – Chacun s'appelle comme il veut, seulement, les nôtres doivent savoir que le nom que nous nous donnons est le reflet de la connaissance de nous même que nous avons.

 

TOUS LES NOMS que vous venez de citer sont des noms d'esclaves, ils viennentFARA KEMI

 

de notre oppresseur, par de notre sein.

 

KEMITE est le nom du "nègre" qui sait son histoire, et surtout qui la fait.

 

Kamayiti – Que répondez vous sur les étiquettes que l’on tient à vous attribuez : extrémistes, racistes, antisémites, et autres adjectifs ?

 

Kemi Seba – Encore une fois, je m'en contrefiche un peu, voir BEAUCOUP. Comme dirait l'autre, le jour où ils commenceront à nous caresser le dos, là, je commencerai à me méfier.
Kamayiti – Aujourd’hui comme avant, toutes les organisations militant pour le peuple noir, le peuple kémite, sont toujours cataloguées comme extrémistes, racistes ; telles les blacks Panthers, black muslim, ou des hommes comme Malcolm X, ou vous-même, que voyez vous donc par là , vérités ou mensonges ?

 

Kemi Seba – Ils veulent tout simplement que le peuple s'écarte de nous. Malheureusement pour eux, le peuple, (les jeunes surtout) , sait reconnaître les siens, et nous suivent.

 

Kamayiti – Quels sont les moyens dont vous disposez pour menez à bien vos objectifs ?

 

Nous avons Dieu (ATON de son vrai nom) de notre côté, donc tous les moyens nous avons.
Kamayiti – Pensez vous que c’est un devoir pour le kémite de participer à son émancipation ?

 

Kemi Seba – La réponse est dans votre question frère. Un kémite, de par son essence agit.
Kamayiti – Pourquoi Aton, et pas Amon ?

 

Kemi Seba – Merci de cette question frère, car de cette compréhension, la situation de notre peuple changera.

 

Chez beaucoup de kémites aujourd'hui, Amon représente le Dieu véritable des égyptiens, alors qu'ATON serait le Dieu égyptien symbolisant l'intolérance, la jalousie etc. Ces rumeurs et mensonges constituent l'héritage des prêtre kémites corrompus par la soif de pouvoir qui avaient mis des intermédiaires entre le SUPREME et l'homme, et qui surtout avaient donné au Suprême une forme anthropomorphique, à savoir Amon.

 

C'est dans ce sens qu'Akhenaton, comme Hor avant lui, a eu pour mission de rétablir la vérité, en balayant les intermédiaires, et a été diabolisé pour cela.

 

La problématique de ce débat peut se poser en ces termes suivants: "Il y a ceux qui pensent qu'il y a des CREATEURS et LEURS CREATURES, et d'autres ( comme la TRIBU KA ) qui pensent qu'il y a UN CREATEUR (ATON) et ses CREATURES".

 

La majorité des dits initiés "africains" n'ont pas compris l'unicité de DIEU, et d'après nous, c'est en partie pour cela que notre peuple, opprimé depuis des siècles est resté dans une immense léthargie, car si on ne connait pas d'où part la source d'energie, on ne pourra l'utiliser correctement.

Kamayiti – Pouvez vous nous éclairer de manière historique du contexte religieux dans lequel vous vous situez ?

 

Kemi Seba – Nous sommes tous adhérents au culte KA (kémite atonien). Ce culte trouve sa filiation dans la cosmogonie héliopolitaine, et est apparut en même temps que l'émergence du premier GUERRIER épris de justice, à savoir Hor. Il se caractérise par la soumission à l'autorité SUPREME, et donc aux préceptes de la Ma'at. Le culte KA diffère du culte d'Aton dans le sens que ce dernier peut être pratiqué par la création entière (le serpent, comme l'homme blanc ou le sémite peuvent indifféremment le pratiquer), alors que le culte KA a comme son nom l'indique, un caractère restreint au seul kémite.

 

Exemple? Hor (Symbole de justice) et Seth (symbole du chaos) furent tout les deux crées par la même autorité, mais n'ont pas eu la même relation avec lui.

 

Un cafard n'a pas la même relation au créateur qu'un être humain. Akhenaton a par la suite réinstauré le culte vis à vis du dieu UNIQUE (ATON),

Kemi Seba

et en cela a donné les éléments afin que ses descendants puissent de nouveau s'en servir à bonne usage, d'où la Tribu KA.

 

Kamayiti – Pourquoi revenir dans l’Egypte antique alors que beaucoup de noirs ne savent même pas que la civilisation Egyptienne était une civilisation du peuple Kémite ?

 

Kemi Seba – Tous les peuples de l'humanité ont un socle historique civilisationnel sur lequel ils peuvent s'appuyer pour perdurer. On est le seul peuple qui a un autre socle que le sien sur lequel il s'appuie. Voilà pourquoi, pendant longtemps, les nôtres n'ont pas avancé. Mais cette période est révolue désormais.

 

Kamayiti – Quelle est la place de la femme dans la tribu ka ?
Kemi Seba – A l'image de KEMET ANTIQUE, la femme est à la base de notre nation. Sans elle, la Tribu KA n'est pas. Voilà pourquoi nous mettons tant les soeurs en avant ( ex: La soeur Akh Sat, responsable des section féminine dans la Tribu, ou encore ma compagne, la soeur Etuma, prêtresse kémite et responsable de l'économie).

 

Quels sont les processus de kémitisation que vous proposez ?

 

Il est évident que je ne peux rentrer dans les détails pour des raisons que vous comprendrez. Néanmoins je vous répondrais que ce processus initiatique est à la fois HISTORIQUE, PHILOSOPHIQUE, et ASCETIQUE.