Offcanvas Section

You can publish whatever you want in the Offcanvas Section. It can be any module or particle.

By default, the available module positions are offcanvas-a and offcanvas-b but you can add as many module positions as you want from the Layout Manager.

You can also add the hidden-phone module class suffix to your modules so they do not appear in the Offcanvas Section when the site is loaded on a mobile device.

La première manche des cérémonies
devant marquer l’investiture du
nouveau président haïtien s’est
achevée à la mi-journée au Palais
législatif sis à l’Avenue Marie-Jeanne
dans la capitale haïtienne.
Alors qu’on s’attendait de voir le président provisoire Boniface Alexandre sortant 
passer l’écharpe présidentielle au nouvel occupant du Palais national, contre toute 
attente, c’est plutôt du président de l’Assemblée nationale que René Préval a reçu le 
précieux cordon qui fait de lui à la mi-journée du dimanche 14 mai le nouveau 
président de la République d’Haïti.

Un accroc au protocole, disent déjà certains, cependant on se rappelle, lors de la 
passation des pouvoirs en 1991 entre la présidente provisoire et le président élu 
de l’époque, l’écharpe avait été remise à Jean-Bertrand Aristide par une femme 
vêtue à la manière d’une paysanne.

Toujours au Palais législatif, on a aussi déploré un certain retard dans la suite 
séquentielle du déroulement de la cérémonie. Une suspension de 15 minutes annoncée 
par le président de l’assemblée nationale a duré au moins 45 minutes, rapportent 
les reporters présents dans l’enceinte de l’édifice de la rue Marie-Jeanne.

Cette pause non prévue n’a pas été facile à endurer, a-t-on témoigné, vu que les 
travaux de réfection des locaux du Parlement haïtien n’ont pas pu s’achever à 
temps. Selon plusieurs journalistes, une chaleur torride avait eu droit de cité dans 
l’hémicycle du Palais législatif en raison de la non-climatisation de 
l’édifice.

On apprend aussi, selon les reporters de Radio caraïbes, qu'aucun siège en bonne et 
due forme n'aurait été réservé au Palais législatif, à l'attention de la gouverneure 
générale du Canada Michaëlle, qui est, hiérachiquement, pourtant la personnalité 
étrangère la plus importante à se rendre en Haïti pour l'occasion.

Toujours selon ces reporters, Michaëlle Jean a pu s'assoeir au Palais législatif 
grâce à l'indulgence de quelqu'un de bonne foi dans l'assistance qui aurait cédé son 
siège à la gouverneure générale du Canada. Une information qui n'a toutefois pas été 
confirmée par les autres stations captées sur place à Montréal.

Pour l’instant la deuxième manche des cérémonies vient de se dérouler à la 
cathédrale de Port-au-Prince où le président élu et tous les invités assistaient à 
une messe de circonstance. Le prélat qui a fait office de célébrant principal à 
l’occasion répondait au nom de Mgr Louis Kébreau.

Enfin, les radios rapportent aussi que les mesures de sécurité, notamment le 
périmètre qui a été érigé en vue de protéger la façade immédiate du Palais 
présidentiel, a été mis à rude épreuve par une foule éparse désireuse de se trouver 
aux premières loges pour écouter le dsicours présidentiel.

En effet, selon les chiffres cités en la circonstance, plusieurs milliers 
d'Haïtiens se sont déjà massés devant les grilles du luxueux Palais présidentiel à 
Port-au-Prince.

Une fois qu’il regagne le Palais, René Préval doit prononcer le discours de son 
quinquennat à la nation et au monde entier sur le perron du siège de la présidence 
haïtienne. Plus d’un s’attendent à ce que ce discours soit axé sur le thème de 
l’unité, comme il l’a fait au cours de la campagne électorale et aussi pendant les 
trois mois avant son accession officielle au poste de président de la république. 
source : media mosaïque