Offcanvas Section

You can publish whatever you want in the Offcanvas Section. It can be any module or particle.

By default, the available module positions are offcanvas-a and offcanvas-b but you can add as many module positions as you want from the Layout Manager.

You can also add the hidden-phone module class suffix to your modules so they do not appear in the Offcanvas Section when the site is loaded on a mobile device.

L’Onu accepte de dédommager les victimes du choléra !

A l’occasion du sixième anniversaire de l’introduction de l’épidémie du choléra en Haïti, le 23 octobre 2016, et à deux mois de la fin du terme de Ban-ki-moon, les Nations unies, par une volte-face spectaculaire et inattendue, ont finalement plié l’échine pour accepter de dédommager les victimes de l’épidémie du choléra à hauteur de 400 millions de dollars (environ 200 millions de dollars seraient destinés à compenser les familles et les communautés qui ont été les plus touchées, à titre d'« aide matérielle ». Les autres 200 millions seraient pour aider en quelque sorte à payer le coût de l'éradication du choléra et l'amélioration de l'assainissement). Rappelons que Ban-ki-moon sera remplacé par l’ancien premier ministre portugais Antonio Guterres, ancien chef de la mission de l’ONU pour les réfugiés. Il rentrera en fonction le premier janvier 2017.

Certes, c'est une victoire morale et matérielle. Mais l’argent n’étant pas encore remis au peuple haïtien particulièrement aux victimes et à leurs familles, il nous faut rester vigilants jusqu’à la victoire finale, totale.

Par ailleurs dans le cadre du cyclone Matthew qui a dévasté certains départements du pays, l’ONU a déjà lancé un appel à l’aide à hauteur de 120 millions de dollars en faveur d’Haïti, a annoncé le Secrétaire Général sortant de l’Organisation des Nations Unies (ONU) Ban Ki Moon qui a été, samedi dernier, en Haïti en visite de solidarité auprès des personnes frappées par l’Ouragan « Matthew ». Durant sa visite de quelques heures, il a eu le temps de survoler la ville des Cayes, l’un des endroits les plus touchés par la catastrophe avant de s’entretenir avec les personnes sinistrées.A la de trakas papa

L’Union Européenne pour sa part a mobilisé 1 million 750 mille euros à travers le programme d’aide humanitaire ECHO, a fait savoir l’Ambassadeur de l’Union Européenne (UE) en Haïti, Vincent Dégert sans oublier les contributions de la Grande-Bretagne et de l’Allemagne s’élevant respectivement à 6 et 2 millions d’euros.

Dans le cadre des activités post Matthew, le présidaient provisoire, l’ex-sénateur Jocelerme Privert, accompagné de son ministre de l'Intérieur et des Collectivités territoriales et du sénateur François Annick Joseph dont le mandat arrivera à son terme le 7 février prochain, a rencontré au Palais national le vendredi 21 octobre, les maires, les délégués et vice-délégués des zones sinistrées par l’ouragan Matthew de façon à mettre en place un meilleur système de gestion de l'aide humanitaire aux principales victimes . Les 20 et 21 octobre des inondations et des éboulements ont été enregistrés à Anse-rouge, dans l'Artibonite, à Anse-à-Veau, Arnaud, Baradères et l'Asile, dans les Nippes, suite à des pluies diluviennes qui ont inondé plusieurs départements.

Outre les nombreuses pertes en vie humaines et des dégâts matériels survenus lors du passage de l’ouragan à échelle quatre, cette pluie a elle-même apporté son lot de cadavres, cette fois-ci dans le département du Nord-Ouest ; soit 5 morts et une personne encore disparue dans la localité de Tiparadis, située dans la 4e section de l'Estère Déré, dans la commune de Baie-de-Henne ou 800 familles ont été évacuées dans la soirée du 20 octobre pour être hébergées à deux écoles : Maria Ghoreti et Henry 1er. On signale également que certaines communes telles, Bombardopolis, Jean-Rabel, Môle-Saint-Nicolas et Port-de-Paix, par exemple, font face à de graves dégâts.

Selon les chiffres communiqués par le ministre de la Communication Marcus Garcia, la situation post-Matthew affecte 2,1 millions de personnes ; 1,4 million sont en situation d’urgence. 175 000 personnes vivent dans des abris provisoires. Dans la foulée, il a indiqué que l’État haïtien vole au secours de ces victimes avec 116 mille 48 tonnes métriques de produits non alimentaires et 134 mille 83 tonnes métriques de produits alimentaires.

Dans la même veine, le chef de l’Etat multiplie les rencontres post-Matthew relatives à   la situation des personnes les plus vulnérables. Ainsi, le jeudi 20 Octobre, il a rencontré les différents acteurs impliqués dans la gestion et la distribution de l’aide humanitaire : la Primature, le Ministère de la Planification, la DINEPA, la MINUSTAH, le PNUD, l’UNESCO, la FAO, la OCHA, l’UNICEF, l’OIM ainsi que certains ambassadeurs. Il a également rencontré le ministre des Affaires sociales, Antoine René Nicolas, et la ministre à la Condition féminine, Mme Marie-Denise Claude, en présence de plusieurs personnalités telles que le directeur général du ministère des Affaires sociales, Jonas Coffy, de la directrice générale du Programme national des cantines scolaires, Marie-Micheline Fontélus, et la directrice générale du Bien-être social, Arielle Jeanty Vildrouin, de sorte que chaque organe, local ou international, doive être en parfaite symbiose avec le plan du gouvernement pour répondre avec plus d’efficacité et de manière responsable aux victimes du catastrophe.

Concluons en souhaitant bonne chance au président Privert et bonne besogne aux multiples acteurs appelés à s'engager, corps et âme, on espère, dans la gestion et la distribution de l’aide humanitaire. Last not the least. Félicitations et chapeau à tous ceux et toutes celles qui, individuellement, mais surtout collectivement, ont œuvré avec une rare et indomptable persévérance, avec une détermination sans faille à cette victoire de la dignité, du courage et de l'honneur de tout un peuple sur l'inhumanité des hauts responsables politiques d'une organisation dont les membres ont résolu de «proclamer à nouveau notre foi dans les droits fondamentaux de l'homme, dans la dignité et la valeur de la personne humaine, dans l'égalité de droits des hommes et des femmes, ainsi que des nations, grandes et petites».

Oui, M. Ban-ki-moon, la foi en l'humanité, sans les œuvres, est une foi hypocrite, vaine, de pacotille, moribonde, et ne sert en rien la dignité et la valeur de la personne humaine.