Offcanvas Section

You can publish whatever you want in the Offcanvas Section. It can be any module or particle.

By default, the available module positions are offcanvas-a and offcanvas-b but you can add as many module positions as you want from the Layout Manager.

You can also add the hidden-phone module class suffix to your modules so they do not appear in the Offcanvas Section when the site is loaded on a mobile device.

Encore récemment, nous ne nous connaissions pas nous-mêmes ; et presque autant qu'aux autres, nous étions à nous-mêmes un problème. Mais la décade qui nous a trouvés avec un problème nous a laissés simplement avec une tâche à accomplir. Cette renaissance de la dignité et de la confiance en soi ouvre une nouvelle phase dynamique à la vie de la communauté nègre. À toute pression de l'extérieur, quelle qu'elle soit, le ressort du bouillonnement intérieur répondra. Les masses qui émigrent de la campagne vers les villes franchissent d'un saut l'expérience de plusieurs générations. Mais, chose plus importante, un même phénomène se produit dans l'ordre spirituel, pour ce qui est de l'attitude et de l'expression de soi-même du jeune Nègre, pour ce qui est de sa poésie et de son art, de son éducation, de ses vues sur le monde.

À l'appui de ceci, prenons l'exemple de Harlem. C'est, dans Manhattan, non seulement la plus vaste agglomération nègre du monde, mais dans l'histoire la première concentration de tant d'éléments différents de la vie nègre. Harlem a attiré des Africains, des Antillais, des Nègres américains, a réuni le Nègre du Nord et celui du Sud, l'homme des cités et celui des villes ou des villages, le paysan et l'étudiant, l'homme d'affaires, l'homme de profession libérale, l'artiste, le poète, le musicien, l'aventurier et le travailleur, le prédicateur et le criminel, l'exploiteur et le paria. Chacun est venu avec ses propres buts et ses propres espoirs, mais pour tous, le fait essentiel a été la rencontre mutuelle. La proscription et le préjugé ont jeté des éléments dissemblables dans une aire commune de contacts et d'interactions. La sympathie de race, l'union, ont entraîné une fusion de sentiment plus profonde, une mise en commun de l'expérience. A Harlem, la vie noire découvre et saisit ses premières chances d'expression collective et d'autodétermination. Ce qui se passe à Harlem n'est pas, je vous l'accorde, unique au monde, mais pourtant tout à fait significatif et prophétique. Nul observateur sensé, quelles que soient les sympathies qu'il éprouve à l'égard du mouvement, ne peut prétendre que les masses soient déjà

articulées, mais elles s'agitent, elles remuent. A la lettre, ce sont les hommes de troupe qui conduisent, et les leaders qui suivent. Une psychologie nouvelle pénètre et transforme les masses. Dans cette nouvelle psychologie, nous notons l'absence d'appel à la sentimentalité, et le développement d'un vif sentiment de dignité et de confiance en soi. Cette nouvelle conscience répudie toute dépendance sociale. Peu à peu, le nouveau Nègre se guérit de son hypersensibilité et apprend à dominer ses nerfs chatouilleux «.11 refuse de souscrire aux jugements traditionnels à son égard, et aux complaisances philanthropiques que cela implique. Il veut être jugé d'une manière objective et rationnelle, rompre avec sa désillusion sociale, atteindre à une dignité de race, quitter l'état d'esprit d'un débiteur, collaborer à l'œuvre commune et prendre ses responsabilités. Nous avons conscience d'être l'avant-garde des peuples africains en contact avec la civilisation du XXe siècle. Comme pour les Juifs, la persécution rend le Nègre international. Entant que phénomène mondial, cette conscience lus large de nous-mêmes était inévitable et ce qui l'a causé, nous ne l'avons pas inventé. Ses conséquences ne sont pas nécessairement préjudiciables aux intérêts supérieurs de la civilisation. Qu'elles provoquent en fait de nouveaux et innombrables conflits, ou au contraire, qu’elles entraînent des échanges culturels et la diffusion de nouvelles lumières, c'est ce que seule peut décider l'attitude des races dominantes, dans notre époque de changement critique.