Offcanvas Section

You can publish whatever you want in the Offcanvas Section. It can be any module or particle.

By default, the available module positions are offcanvas-a and offcanvas-b but you can add as many module positions as you want from the Layout Manager.

You can also add the hidden-phone module class suffix to your modules so they do not appear in the Offcanvas Section when the site is loaded on a mobile device.

×

Avertissement

JFolder::files : le chemin n'est pas un répertoire. Chemin : /home/clients/28518713c236371007c151c0ceda04e0/web/images/exhibit-b-au-104

×

Annonce

There was a problem rendering your image gallery. Please make sure that the folder you are using in the Simple Image Gallery Pro plugin tags exists and contains valid image files. The plugin could not locate the folder: images/exhibit-b-au-104

Une fois encore les antis EXHIBIT B sont venus se faire entendre aux 104 lieux de culture si l’on en croit certaines rumeurs. Cette représentation d’EXHIBIT B exposée, avec force, est une preuve de parti pris sans précédent pour le maintient du racisme en France. Ce qui nous amène à la question qui lutte réellement contre le racisme en France ?

Ils étaient environ cinq cent personnes rassemblées dimanche après-midi devant le 104, pour protester contre l'ouverture du spectacle «Exhibit B» de l'artiste raciste sud-africain Brett Bailey. Biberonné à l’Apartheid aujourd’hui il vient réclamer son héritage à travers son œuvre crasse. Des hommes et des femmes noires, exposées comme dans les années trente, dans un Zoo humain moyennant finance.

Des organisations de la société civiles, des personnalités, sont venus protester contre cette présentation, Exhibit b au 104 qui caractérise une esthétique malsaine, une insulte à l'histoire.

Ils ont eu droit en retour aux CRS, de policiers en civil, et surtout du gaz lacrymogène.

Le ton a vite monté dans la soirée, lorsque les policiers usant du lacrymogène pour disperser les manifestants.

Ces derniers ne veulent pas se laisser intimider sous de fallacieux prétexte de liberté d’expression. Cette liberté que ces hauts placés ont voulu enlever à Dieudonné Mballa Mballa, est-ce à cause de sa couleur, son origine Camerounaise ?

En effet beaucoup s’insurgent, et comparent cette affaire à l’affaire Dieudonné, l’homme que toute la classe politique avait décidée de bannir pour des raisons jugées discutables par beaucoup de français.

L’Afrikaner, pseudo artiste, trouve bizarrement des gens hauts placés pour soutenir ses opinions, à travers son « œuvre ». Ce n’est pas le cas pour ces communautés noires, arabes, et blanches qui ont tout de suite vu la supercherie, manifestent pour dénoncer in-fine, l’exacerbation du racisme en France.

La police s’est rendue maitre des lieux ne lésinant pas sur les moyens, de nombreux camions et d’hommes mobilisés pour permettre à EXHIBIT B de continuer à fonctionner.

A qui profite le maintien de cette présentation, quand les intéressés, dénoncent une insulte ?

 

{gallery}exhibit-b-au-104{/gallery}